USA : Mes impressions et pourquoi ça me manque.

Publié le par iamcarriebradshaw

On sera tous d'accord pour dire que c'est un monde différent. Attrayant et Effrayant. Je m'explique :

 

476531_10151709628920076_744174400_o.jpg

 

C'est une vie ou tout semble accessible, possible, tout est plus grand, tout est mieu. La mentalité est très différente, on peut dire ce qu'on veut du puritanisme américain, on ne pourra rien dire contre la gentillesse, l'optimisme, et le naturel des américains. La vie semble plus facile, moins prise de tête, les rencontres plus simples. Et il faut dire que tout cela pèse sur le moral, et la qualité de vie. C'est une des chose qui me rend accro a ce pays, qui fait que je m'y sens bien, et que j'aime y aller. Cette simplicité et bonne humeur que l'on ne trouve pas ici en France.

 

Mais comme dans toutes nations, il y a des points noirs, ces choses qui rendent la vie au final plus difficile que chez nous. Le rêve américains existe t'il toujours ? Quels en sont les sacrifices ?

En tant qu'Européens, on ne se stresse pas vraiment sur ces deux choses qui sont très importante dans la vie : La santé et l'éducation. On a la chance de pouvoir profiter d'un système qui permette l'éducation et la santé pour tous. Et sans, j'aimerai bien nous y voir ? C'est pourtant les dillemes auquels font face tous les citoyens des USA. Et ne croyez pas que tout le monde s'en sors, ou qu'il suffit juste de travailler dur et de croire en ses rêves pour y arriver. La vérité est que, beaucoup de gens perdent au jeu du capitalisme a échelle humaine. Des gens perdent tout a cause d'une facture médicale, que l'assurance hors de prix qu'ils payent depuis des années refusent de rembourser pour X raison, qu'il justifirons d'une petite ligne sorti du contrat. D'autres dans des cas extrêmes ne peuvent pas s'offrir le luxe de se soigner et meurent parfois. Beaucoup de pauvres sont en mauvaise santé et ca ce voit. L'éducation, n'est pas non plus un privilège gratuit ou a bas prix comme chez nous. Chaque américain commence sa vie en s'endettant de plusieurs milliers de dollars, ou en hypotéquant la maison de papa/maman, ou bien peut-être on ils la chance d'être le fils de .. et alors la, il ne se changerons pas de régler la facture. Les universités affichent des prix qu'on ne pourrai même pas s'imaginer ($30,000-$50,000) pour une année. Un parcours universitaire classique dure 4ans, et a ce prix la, pas le droit de redoubler ou de se tromper d'orientation, il faut être sur de ce que l'on veut faire, mais plus encore, de voir si il y a du débouché dans ce milieu, car une fois sorti de l'école il faudra trouver du travail pour commencer a rembourser ce prêt énorme. Si ce n'est pas une vie stressante, qu'est ce que c'est ? Je ne vous parle même pas des petits jobs miteux que beaucoup doivent accumuler en plus des devoirs et révision pour pouvoir survivre. C'est un pays ou tout est payant, et ou il faut gagner beaucoup d'argent pour s'en sortir. C'est le côté effrayant, surtout pour nous européens.

 

Une autre chose que l'on ne trouve pas chez nous, le non-mixage des communautés. Mais ou est le melting pot ? Chaque communauté vit entre elle, de son côté et même si tout le monde s'accepte et se respecte, c'est chacun chez soi.

 

Le rapport a l'argent, la religion, et Dieu est aussi une tout autre chose que chez nous. En France, l'argent et la religion sont des sujets tabous, alors qu'aux usa, il est tout a fait normal de parler de sa foi et du montant du salaire que l'on touche chaque mois. Il semblerait que beaucoup est pour but de gagner toujours plus, et dans un pays ou la fraternité et l'amour pour son prochain prime il est dur de comprendre l'individualisme qui y regne. Dieu, tout le monde en parle,les eglises et autres lieux de cultes se trouvent a chaque coin de rue, des adeptes pret a vous convertir a n'importe quel doctrine de même. Les églises on beaucoup de pouvoir sur le pays. D'abord, sur la mentalité des gens face a plusieurs sujets comme l'homoséxualité, la contraception, l'avortement, le mariage etc. Très peu de prévention sexuel a lieu au sein des établissements scolaires, voir pas du tout parfois, nombreux sont les parents qui décident de ne pas en faire non plus car attendre le mariage est ce que Jésus veut. On ne verrai jamais ici, et si peut-être ca devait arriver, il y aurait un plus gros controle de la part de l'état de fait, car rappelons-le ce sont des états laiques ou la religion n'est pas cencé avoir de place dans les questions politiques et éthique du pays. L'avortement est aussi mal vu, sans dire qu'il coute cher. Beaucoup de groupes religieux protestent contre, et harcèlent même des femmes a la sortie des cliniques pour qu'elles decident de poursuivre leurs grossesses. Est-ce légal ? Je ne sais pas, mais ca existe. Beaucoup de politiques sont eux meme ancrés dans des religions assez bizarre, ou juste très absorbé par des principes biblique d'une autre époque. Le Christianisme est une part très importante du pays, et qui fait que certaines choses n'avance pas comme elles le devraient. Le concept de secte n'existe pas, l'état n'effectue aucun controle sur les derives des communautés religieuses. Tout le monde est permis de faire ce qu'il veut. La fameuse liberté américaine auquel ils tiennent tant.

 

Les Américains sont très fier de leur pays, ils tiennent beaucoup a cette notion de "liberté". Certaines personnes ont des vues très restreintes du reste du monde. C'est le tiers monde partout ailleurs des US. Le stéréotype qui dit que les américains sont nul en géographie s'est avéré vrai. L'amour de la patrie est fort, le star spangled banner se retrouve partout, l'hymme nationale est chanté avant tout match sportif, la main sur le coeur, tout le monde debout et a l'unisson. Il y a une grande fierté des citoyens face a leur nation, ce que l'on ne voit pas autant en France non plus.

 

La télé est assez dur a regarder, les publicités apparaissent toutes les 15mins, on est en pleins dans le monde de l'entertainment et du surfait. Les infos sont en boucle sur plusieurs chaines. Les fameux talk show sont souvent assez abrutissant. Les présentateurs ont les dents ultra refaites, les cheveux brushingé a fond et sans parler des filles, qui sont plus que mince, blonde péroxydée. Barbie & Ken sont a l'honneur.

La conduite. Il est très facile et peu cher de conduire aux USA, et c'est bien connu. 99% des voitures utilisés par les américains sont automatiques, le code de la route n'est pas le même, les routes sont plus larges, la conduite est très facile. Beaucoup on de grosse voiture, très grosse voiture. Des pick-ups surdimentionnés. En tout cas, moi ca me plait ;)

La bouffe.. est bien comment dire, c'est gros et gras haha. Tout est encore une fois surdimentionné, et je me demande qui peut avaler d'aussi grandes portions. Plusieurs fois je n'ai pas pu finir, il m'est aussi arrivé de donner ce que je venais d'acheter a des SDF. Beaucoup de chaine de resto sont vraiment cool, comme Johnny Rockets et leur milshakes ultra délicieux. Five guys et ses frites ! New-York et ses cream cheese bagels ! Certaines choses me manquent, mais je crois que la gastronomie française me manque plus quand je suis labas. A savoir que le bio coute très cher, et ne se trouve pas partout. Et c'est plutot une nécéssité aux usa ou tout est produit a grande échelle  ou les pesticides sont deversé par avions sur les centaines d'hectares de champs que possedent les agriculteurs. Ils n'y a pas autant de réglementation que nous. Ils avalent des OGM tous les jours. Pas vraiment cool. Mais pas trop de préjugés, la gastronomie américaine a de quoi vous faire des surprises et vous régaler quand même.

La nouvelle-Orléans peut se vanter d'avoir la meilleur cuisine du pays.

 

Ma petite vie a Brooklyn me manque énormément. Je m'y plaisais vraiment. Beaucoup de choses me manque, tout va plus vite aux usa, trouver un petit job est plus facile, les gens sont de bonne humeurs et ont la niack, ils veulent travailler, et ne se plaignent pas de tout comme ici, et pourtant leur vie me parait bien plus dur. Les américains sont des gens vraiment gentils, faire des rencontres est aussi plus facile. Les parcs sont incroyables. Les villes immenses. Il y a toujours quelque chose a faire. Chaque endroit a son histoire, chaque endroit est différent. Le melting pot malgrès ses failles est bien éxistant. Les gens ne se prennent pas la tête, tu as le droit de t'habiller comme tu le souhaite, d'être toi même. Il y aura toujours quelqu'un qui te sourira, qui même, commencera la conversation alors que tu te trouve dans le métro ou le bus. Cette joie de vivre, cet enthousiasme, cettte simplicité me manque. J'aime ce pays, Brooklyn me manque. Je me sens chanceuse, d'avoir pu profiter des Etats-Unis d'Amérique a fonds pour la deuxième fois de ma vie. J'espère pouvoir y retourner vite. America & Americans I love you..

Commenter cet article

Jamie 14/09/2012 17:47

What a wonderful article! It's awesome to see your point of view on things and that you can see America for all of its points forts and points faibles, even as a visitor (Katie and I were just
talking about how you are so right about all of your comments).

It's especially true that America isn't really a melting pot. I think that view of America went out with the 60's. Now, we hear a lot more about our country being a salad- we're together as one,
but we each contribute something different with each of our different cultures. It also means that each community has its own identity, separate from "American".

Thanks again for writing such a wonderful blog! I've enjoyed reading about your adventures and hope that you continue writing. You have a unique voice. =)

Justine 14/09/2012 17:17

Je comprends.